Rétrospective de la saison

1ère régate qualifiante : Ile de Ré (7 mars)

Le club de La Rochelle a décidé cette année de délocaliser sa régate qualifiante à Rivedoux-plage (site des futurs championnats de France).

Cela fait des années que je n’ai pas participé aux régates de La Rochelle (il faut dire que depuis Hendaye ce n’est pas la porte à côté…) mais cette année je me suis dit que tester le parcours des championnats avant l’heure pouvait être un avantage qu’il ne fallait pas laisser passer (et ayant un pied à terre à Bordeaux le voyage est quand même divisé par 2!).

Me voilà donc partie pour Rivedoux-Plage. Lionel n’a pas fait le déplacement à cause de la distance mais également car nous sommes pris les deux prochains week-ends par d’autres régates. De plus il ne nous faut participer qu’à une seule régate qualifiante cette année (bénéfice de nos championnats de France 2014).

Beau temps, mer calme mais une petite vague de bord de mer qui rend l’embarquement et le débarquement assez mouvementé !

L’organisation nous indique que nous testerons le parcours prévu pour les championnats et qu’après la course les remarques sur celui-ci étaient bienvenues.

Parcours CF

Sur la ligne de départ 3 solos sont alignés (Mimi et Caro les langonnaises et moi-même) et 2 doubles (La Rochelle et Rennes).

Après une longue attente (les 4 n’étaient pas prêts et l’arbitre pensait qu’on se ferait rattraper en partant 15 minutes avant eux!!) nous prenons enfin le départ de la course.

La 1ère ligne droite de 2km est un peu longue il faut l’avouer mais elle permet aux bateaux de creuser les écarts avant d’enchainer l’impressionnante série de virages de la 2ème partie de course.

Il me faut un peu moins de 1km pour mettre ma pointe devant et de commencer à distancer Caro. Le double de La Rochelle est déjà loin devant (irrattrapable pour moi…)

Les bouées des virages du retour sont un peu petites et avoir bien mémorisé le parcours est obligatoire pour ne pas se tromper (certaines ont d’ailleurs eu la bonne idée de se l’écrire sur la jambe pour être sûres de ne pas se tromper).

Arrivée peu spectaculaire puisque les bateaux avaient pas mal d’écart : le double de La Rochelle largement en tête, moi en deuxième position suivi du double de Rennes, de Caro et de Mimi (bien que les résultats donnent Mimi devant, il y a eu une petite inversion dans les numéros de bateau et c’est bien Caro qui a battu Mimi).

résultats la rochelle

 

Voilà pour cette première régate en solo de l’année… il faut avouer que j’appréhendais un peu cette course. Je ne savais pas où je me situais vis-à-vis de Caro et Arcachon m’avait gentiment prêté un bateau Eurodif (marque sur laquelle je rame très peu) et des pelles H…

Bilan positif malgré tout, je suis arrivée plus sereine le week-end suivant à la Régate Qualifiante de Claouey.

2ème régate qualifiante : Claouey (14 Mars)

Départ bien matinale comme souvent quand nous allons ramer à Claouey. Départ d’Hendaye 6h30.

Cette fois-ci je ne suis pas la seule représentante du Pays Basque. Lionel a fait le déplacement ainsi que de nombreux jeunes d’ENDAIKA et d’UR YOKO et Benoit et Quentin (séniors d’Ur Yoko).

Peu d’engagement chez les séniores femmes puisque nous ne sommes que 2 (Mimi comme fidèle concurrente)…

Mimi fait un super départ et reste un moment à mes côtés mais je la passe avant la fin du premier bord. Le reste de la course a été plus paisible (loin derrière les bateaux précédents et loin devant les poursuivants).

Capture3

Pour Lionel…

« Claouey égal départ tôt, très tôt pour moi. Comme d’habitude à peine arrivé déchargement de la remorque, montage des bateaux et réunion des chefs de bords. Evidemment je suis en retard à cette dernière donc je rate l’ovation en l’honneur de la championne du monde et l’explication du parcours. Renseignements pris ça n’a pas l’air très compliqué. Les conditions sont clémentes (pas une ride sur l’eau, pas de vent) et mes adversaires du jour assez sérieux (Mickaël Hitier 3ème Français en 2013, Christos Dimopoulos 5ème en double en 2014, Julien Recegant en progression constante…).

Aujourd’hui c’est ma première régate de l’année. Je ne sais pas trop où j’en suis à cause d’une préparation hivernale très perturbée par des soucis au dos. Néanmoins je sais que je peux gagner. Bien que de telles conditions ne favorisent pas les écarts et je me prépare donc à devoir rester longtemps à la bagarre.

 

Super départ, je reste même un moment devant les doubles et me dégage finalement assez vite des autres solos. Ma course se résume maintenant à une lutte contre le double de Claouey et contre le chrono.

Pour une première ce n’est pas trop mal, malgré un vent qui a forci progressivement le chrono est satisfaisant. A noter également la solide victoire de Benoit et Quentin devant un beau bateau de Cognac. »

1609749_409188209243366_755605772187832257_n

Coupe Jess Claouey Coupe Lio Claouey

3ème régate qualifiante : Hendaye (22 mars)

C’est à domicile que je rame aujourd’hui (avantages : pas de trajet et bonne connaissance du bassin, inconvénients : c’est moi qui organise alors c’est parfois compliqué de tout gérer… mais heureusement que les bénévoles sont là !)

A cause de la météo (et oui c’est la marée du siècle ce week-end !) nous avons été obligé de modifier le parcours à la dernière minute puisque les rotations à la plage ne sont pas possibles à cause des vagues. Du coup départ et arrivée dans la passe.

2 concurrentes pour moi lors de cette course (Caro et Mimi toujours présentes !!!). Je fais un bon départ et me retrouve côte à côte avec Caro. Mais dès que nous commençons à ramer en zone moins abritée je prends le large… Je m’amuse bien dans ces conditions même si les bouées ont décidé de pimenter la course en jouant à cache-cache derrière les vagues.

Contrairement aux deux premières régates qualifiantes tous les bateaux jeunes et séniores femmes partent en même temps. Le 4x séniores femmes d’Arcachon se trompe de direction pour aller à la 2ème bouée du coup j’en profite pour passer devant et me fixe un objectif : rester devant elles jusqu’à la fin. Mission accomplie (difficilement et avec très peu d’écart mais il faut parfois ne retenir que le résultat ?!)

Pour Lionel…

« Vendredi 20 : Demain ce sont les régates d’Hendaye, nous décidons (Benoit et Quentin en double et moi en solo) de ne pas démonter/remonter/redémonter/reremonter les bateaux, charger/décharger des remorques mais d’y aller par la mer. Il me faut à peu près 1h30 pour y arriver, le paysage est toujours aussi beau, les falaises en premier plan, les montagnes en fond. La mer est bien formée et ça brise fort au large des deux jumeaux. Magnifique mais impressionnant !!!!

11082649_412273425601511_577497233482849294_n

Dimanche 22 : Les régates sont programmées cet après-midi. Avec Benoit et Quentin nous venons tôt pour un dernier entrainement. Depuis la plage la mer a l’air vraiment forte, nous sortons, dans la passe c’est déjà compliqué et dehors presque inramable. Nous craignons que nos amis Hendayais choisissent le parcours de repli le long de l’aéroport d’Hondarribia.

Finalement le vent se calme, la houle reste importante mais bien ronde. Le parcours est légèrement modifié mais en majorité dehors (Aupa les organisateurs !!!).

C’est un départ « massif » quatre, double et solo seniors hommes mélangés (RE-AUPA les organisateurs !!!!). Nous sommes nombreux sur la ligne, je m’y installe tôt pour avoir la place que je souhaite. Départ correct, nous avons un kilomètre à faire dans la passe contre le vent et le courant. Je suis au milieu des doubles , dans les remous des quatres et les solos s’accrochent fort pour que je ne prenne pas le large. C’est une grosse et dure bagarre jusqu’à sortir de la passe. Dehors la houle est tellement haute qu’on ne voit pas les bouées. J’entends des cris, je me retourne. C’est le quatre de Libourne qui doit avoir l’impression d’être dans des montagnes russes. Je connais bien ce type de vague et remonte sur des quatre, profite des surfs et des virements pour finir devant les doubles et les solos.

Super journée : les conditions étaient vraiment plaisantes et les sensations techniques et physiques étaient au rendez-vous. »

rslt hendaye 

4ème régate qualifiante et Championnats du Grand Sud-ouest : Arcachon (11 avril)

Pour Lionel :

« Nous voilà à Arcachon, nous n’y sommes pas revenu depuis les championnats de France : bons souvenirs.

J’ai un nouveau concurrent aujourd’hui, Pascal Chauvel de Cognac. Il a gagné à La Rochelle et impressionné les observateurs. Ça va être un bon test. J’en saurai plus sur mon état de forme à un mois des championnats de France.

Bien placé sur la ligne, avant-dernier bip des arbitres (1 minutes avant le départ), mon chrono est enclenché à la seconde près. C’est parti, je réussi un superbe départ, les autres solos ont vite deux ou trois longueurs de retard. Je suis à fond, je veux creuser un écart plus grand mais ça ne se passe pas comme ça. Cognac s’accroche, je n’arrive pas à le distancer mais il ne me rattrape pas non plus malgré ses relances.

Enfin à la première bouée, c’est un demi-tour. Les conditions sont donc maintenant inversées et je décide d’attaquer, je monte la cadence, la vitesse du bateau augmente. L’écart se creuse, je vois Pascal se retourner plusieurs fois. Il ne veut pas me laisser partir, donne tout et ….lâche sa pelle.

Le reste de la course est dur mais j’ai dorénavant assez de marge pour contrôler mes adversaires. Je gagne avec une trentaine de seconde d’avance. Il reste un dernier mois de travail mais je sais maintenant que j’ai un concurrent sérieux en plus.

2015-04-14_112532

Benoit et Quentin gagne également après une terrible lutte contre Cognac. Le quatre junior mixte gagne également. L’Ur Yoko revient donc avec trois titres de champion du grand Sud-ouest. »

Pour ma part cette régate est plus un test qu’une vraie compétition. Je suis la seule en solo féminin à prendre le départ de la course. Mes concurrentes de toujours (les langonnaises évidemment) on décidé d’essayer le double pour les championnats.

J’ai décidé de tester le bateau de Lionel (vu qu’il n’a plus besoin de le prêter à Caro pour les championnats).

J’ai déjà fait 1 ou 2 entraînements avec mais je ne suis pas aussi à l’aise qu’avec le mien. C’est fou ce qu’on peu vite s’habituer à un bateau… Celui de Lionel est très bien, il a une bonne glisse et est bien stable dans les vagues mais je n’arrive pas à m’y faire… Il ne vire pas comme le mien aux bouées et il a une pointe avant plus haute ce qui augmente sa prise au vent.

Bien que je n’ai pas de solo contre moi je ne veux pas terminer ma course dernière et je fais donc en sorte de rester à la bagarre avec certains doubles séniores femmes (qui sont en réalisé des juniores !!!).

J’arrive à laisser celui de Bordeaux pas mal en arrière mais celui de Marmande est plus difficile à battre. Je n’arrive d’ailleurs à les dépasser qu’à une cinquantaine de mettre de l’arrivée…

Durant la course je me suis sentie bien sur le bateau. J’ai réussi à bien négocier les virages mais cette histoire de prise au vent continue à me déstabiliser un peu.

J’attends encore avant de prendre ma décision pour savoir dans quel bateau je vais ramer aux championnats…

2015-04-14_111757 2015-04-14_111900

5ème (et dernière) régate qualifiante : Saint Jean de Luz (25 avril) 

Régate à proximité et sans organisation à gérer c’est le top pour moi !!!

Je n’ai qu’une seule concurrente pour cette course mais pas des moindre : Edwige ALFRED (Championne de France en titre et 2ème au Championnat du Monde à Thessalonique).

Avec Edwige nous arrivons en retard sur la ligne de départ… la course est donc décalée de 10 minutes pour nous attendre (parce qu’on le vaut bien !!!!!). La procédure de départ est lancée quand une pièce censée tenir mon pied casse. Je n’ai pas le temps d’aller jusqu’à la plage pour trouver un tournevis mais j’arrive à le revisser grâce à mes barrettes (mieux que MacGyver car je n’ai pas de couteau suisse moi!) Je prends un mauvais départ (bloquée derrière le 4 juniors d’Ur Yoko) mais Edwige n’est pas très loin… malheureusement ça ne dure pas. Je me sens fatiguée (j’ai peut-être trop tiré sur la corde avant la course). Edwige me dépasse et creuse l’écart progressivement… Fin du premier tour et ma réparation cède! C’est pas mon jour !!! Je ne veux pas abandonner mais le deuxième tour est long… très long… Heureusement qu’il y a un double junior d’Ur Yoko assez proche et le challenge sera, dès lors, de finir devant.

Sale journée : résultat très décevant, bateau cassé, des doutes pointent en même temps qu’un grand sentiment de fatigue.

Arrivée à la plage j’avertis immédiatement Lionel du problème sur le bateau. Et nous essayons de refixer le talon à l’aide d’un tournevis. Malheureusement les vis sont mortes et ne tiennent plus… Lionel n’a pas beaucoup de solutions… Nous essayons de fixer le talon avec du scotch et le voilà parti pour s’échauffer avant sa course.

Le scotch ne tient pas. Il rentre à la plage pour abandonner mais il prend finalement un solo d’Endaika qui était resté là et que des rameurs sont en train de lui mettre à l’eau.

Pour Lionel…

« Régate de Saint Jean de Luz, à la maison, trois semaines avant les championnats de France. Beau soleil, mer calme mais, une fois n’est pas coutume, peu de concurrents en solo homme.

Jessica a eu un problème technique avec mon bateau. Ce n’a pas l’air grave, je revisse et embarque pour l’échauffement. Malheureusement pas très longtemps, ça ne tient pas, je rentre, revisse, renforce avec du scotch, repars mais ça ne tient pas. Je dois abandonner pour trois toutes petites vis !!

En arrivant à la plage, les hendayais me propose de prendre un de leur bateau. Une seconde de réflexion et je saute du mien pour monter dans l’autre. Les arbitres sont sympas et m’attendent, j’essaie de régler ce que je peux sur le bateau pour être le plus à l’aise possible. Pas évident, ça va être une course difficile !

Départ, je pars à fond mais je suis derrière, je n’ai aucune impression de glisse, je n’avance pas. J’ai l’impression de faire une séance de musculation, j’ai envie de rentrer à la plage. JE SUIS A SAINT JEAN, JE NE PEUX PAS PERDRE, JE NE DOIS PAS PERDRE !! C’est horriblement long mais j’arrive malgré tout en tête des solos. Ouf. »

11150911_1403899616599275_866017640642017645_n

11173341_453753444791079_1325376758055014919_n

Résultats claouey

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Cyclingnews |
FFA77 - Barcelona Girls Cup |
Anthony56 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Enjoy and ride
| Sunday Runners
| Foot FPassion